La RT 2012 pour tous !
Votre guide pratique partout avec vous ...
La réglementation thermique RT 2012 nous a fait faire un saut dans la performance
énergétique des logements neufs. Nos bâtiments neufs, que ceux-ci soient des
logements, des bureaux ou des commerces doivent dorénavant consommer quasiment
trois fois moins qu’antérieurement (RT2005).
Eco-architecture, préservation du bâti et équipements techniques à haute efficacité
énergétique représentent les clefs d’une construction conforme à la RT 2012.
Quelles sont les dispositions particulières de cette réglementation ? Les points principaux
à connaitre ? … Ce mini-guide électronique e-book « La RT 2012 pour tous ! » s’adresse
aussi bien aux concepteurs maîtres d’ouvrages et maîtres d’œuvre ainsi qu’aux
installateurs.
Il livre « l’essentiel » en moins de 20 pages !
Il est tenu à jour en continu sur le site www.xpair.com > librairie

Philippe NUNES – Ingénieur ENSAIS – DG d’XPAIR

Editions XPAIR.Com

- Octobre 2014 - Avec le soutien de :

Sommaire
Présentation simplifiée de la RT 2012 ....................................................................................... 4
Les 3 exigences de résultats imposées par la RT 2012 ............................................................ 6
1. L’efficacité énergétique du bâti ou le Bbio .................................................................... 6
2. La consommation énergétique du bâtiment ou le Cep ................................................. 6
3. Le confort d’été dans les bâtiments non climatisés ou la Tic ....................................... 7
Les points essentiels de la RT 2012 à retenir en conception et chantier ................................ 8
3.1 Une généralisation du test de la « porte soufflante » ................................................. 8
3.4 Obligation de compter l’énergie .................................................................................10
3.5 Toute maison individuelle doit avoir recours à une source d’EnR............................. 11
Fiches type d’application ......................................................................................................... 12
Textes réglementaires RT 2012 ............................................................................................... 13
Logiciels RT 2012 .......................................................................................................................14
Formations RT 2012 .................................................................................................................. 15
Ouvrages et publications RT 2012 ...........................................................................................16
Témoignages de pro ................................................................................................................ 17

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 3

Présentation simplifiée de la
RT 2012
Issue du Grenelle de l’Environnement, la réglementation thermique RT 2012 désormais
obligatoire pour toute construction neuve divise globalement par trois les
consommations par rapport à l’ancienne réglementation (RT 2005).
C’est donc un pas de géant vers la sobriété énergétique.
Bien qu’il s’agisse de consommations conventionnelles d’énergie primaire, la facture
annuelle de chauffage représente si elle représente 1 800 € pour une ancienne maison mal
isolée, et 800 € pour un maison construite avec la RT 2005, avec la RT 2012, la maison
devient « basse consommation » avec une facture de l’ordre de 300 €/an.
Pour atteindre cet objectif de performance énergétique, le plafond de 50kWhep/(m².an),
valeur moyenne du label « bâtiment basse consommation » (BBC), est ainsi devenu la
référence dans la construction neuve après le 1er Janvier 2013. Pour continuer sur
l’objectif du Grenelle, un nouveau pas de géant nous attend en 2020 avec la RT 2020 qui
prévoira de construire des BEPOS ; bâtiment à énergie positive.

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 4

La réglementation thermique 2012 est avant tout une réglementation d’objectifs et
comporte :
3 exigences de résultats : besoin bioclimatique (Bbio), consommation d’énergie primaire
(Cep), confort en été (Tic).
Quelques exigences de moyens, limitées au strict nécessaire pour refléter la volonté
affirmée de faire pénétrer significativement une pratique (réduction des ponts
thermiques, test d’étanchéité à l’air…).

A savoir, …
ep : énergie primaire. A ne pas confondre avec énergie finale. L’énergie
primaire est celle qui est nécessaire à l’origine pour une énergie. De là un
coefficient de conversion est admis pour comparer les énergies. Le
coefficient de conversion du gaz et du fioul est de 1. Celui de l’électricité
est de 2.58. C’est à dire que l’on considère qu’il faut produire 2.58 kWh
d’électricité à l’origine pour obtenir 1 kWh d’électricité au final au niveau
de l’utilisateur. Les pertes sont nombreuses !! Ce coefficient fait couler
beaucoup d’encre, voire plus !

Consommation conventionnelle : Cep. A ne pas confondre avec consommation
prévisionnelle ou réelle qui dépend de bien d’autres paramètres que cette consommation
plus que théorique sur laquelle est basée la RT 2012 : nombres et usages des occupants,
… Exemple, les voitures aussi affichent des consommations de carburant de type 5
litres/100 km, mais personne n'irait attaquer le fabricant car tout le monde sait que la
consommation du véhicule dépend de la vitesse et du mode de conduite !

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 5

Les 3 exigences de résultats
imposées par la RT 2012

1. L’efficacité énergétique du bâti ou le

Bbio

L’exigence d’efficacité énergétique minimale du
bâti est définie par le coefficient « Bbiomax »
(besoins bioclimatiques du bâti). Cette exigence
impose une limitation simultanée du besoin en
énergie pour les composantes liées à la
conception du bâti (chauffage, refroidissement et
éclairage), imposant ainsi son optimisation
indépendamment des systèmes énergétiques mis
en œuvre.

2. La consommation énergétique du bâtiment ou le

Cep

Niveaux d’exigences du Cep pour des bâtiments
de bureaux
En bleu : catégorie CE1
(avec possibilité de climatisation autorisée par la RT)
En rouge : catégorie CE2
(sans possibilité réglementaire de climatisation)

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 6

L’exigence de consommation conventionnelle maximale d’énergie primaire se traduit par
le coefficient « Cepmax », portant sur les consommations de chauffage, de
refroidissement, d’éclairage, de production d’eau chaude sanitaire et d’auxiliaires
(pompes et ventilateurs). Conformément à l’article 4 de la loi Grenelle 1, la valeur du
Cepmax s’élève à 50 kWhEP/(m².an) d’énergie primaire en moyenne, modulé selon la
localisation géographique, l’altitude, le type d’usage du bâtiment, la surface moyenne
des logements et les émissions de gaz à effet de serre pour le bois énergie et les réseaux
de chaleur les moins émetteurs de CO2.
Cette exigence impose, en plus de l’optimisation du bâti exprimée par le Bbio, le recours à
des équipements énergétiques performants, à haut rendement.
NB : pour les immeubles de logements collectifs, la valeur transitoire du Cep est plus
élevée et elle est de 57,4 jusqu’au 31 Décembre 2014 !

3. Le confort d’été dans les bâtiments non climatisés ou la

Tic

A l’instar de la RT 2005, la RT 2012 définit des catégories de bâtiments dans
lesquels il est possible d’assurer un bon niveau de confort en été sans avoir à
recourir à un système actif de refroidissement. Pour ces bâtiments, la
réglementation impose que la température la plus chaude atteinte dans les
locaux, au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été n’excède pas
un seuil.

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 7

Les points essentiels de la RT
2012 à retenir en conception
et chantier
3.1 Une généralisation du test de la « porte soufflante » pour
vérifier l’étanchéité à l’air
La RT 2012 demande au maître d’ouvrage la réalisation de tests permettant de garantir la
bonne étanchéité à l’air du bâtiment réalisé.
La RT 2012 limite la perméabilité des bâtis en résidentiel à :



0,6 [m³/h.m²] sous 4 [Pa] pour les MI (Maison Individuelle)
1 [m³/h.m²] sous 4 [Pa] pour les IC (Immeuble Collectif)

En particulier, le test dit « de la porte soufflante » est généralisé. Ce test, qui consiste à
mettre sous pression le bâtiment grâce à une soufflerie installée sur la porte d’entrée,
permet de déceler les éventuels défauts d’étanchéité de l’enveloppe, généralement
localisés au niveau des menuiseries extérieures, et plus particulièrement au niveau de la
liaison entre le mur et le dormant de la fenêtre.

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 8

Dans le secteur de la maison individuelle, deux cas se présentent :
- si le maître d’ouvrage a mis en œuvre une démarche qualité agréée par l’administration, il
doit réaliser le test de la porte soufflante sur un échantillon représentatif de ses
constructions, en plus des vérifications qu’il doit réaliser lors des différentes étapes de la
construction.
- si le maître d’ouvrage n’a pas mis en œuvre une telle démarche qualité, il est tenu de
réaliser le test de la porte soufflante pour chacune des maisons individuelles construites.
Dans le secteur du logement collectif, le test de la porte soufflante systématique est
obligatoire jusqu’en 2015, le temps que les maîtres d’ouvrage préparent leur démarche
qualité. A partir de cette date, la mise en œuvre d’une démarche qualité agréée par
l’administration leur permettra de réaliser le test sur un échantillon représentatif de leurs
constructions.

3.2 Limitation des ponts thermiques
Les ponts thermiques correspondent aux déperditions particulières que l’on rencontre à
la jointure de 2 parois. Une déperdition linéique se calcule en [W/K], en multipliant la
longueur de la liaison par un coefficient de transmission thermique linéique Ψ exprimé en
[W/mK].

La RT 2012 prévoit 2 exigences (article 19 de l’arrêté du 26 Octobre 2010) :
1ère exigence : ratio de transmission linéique global < 0,28 [W/(m²SHONRT.K)]
2ème exigence : Ψ 9 ≤ 0,6 [W/(ml.K)]
Ψ9 est le coefficient de transmission thermique linéique moyen des liaisons entre les
planchers intermédiaires et les murs extérieurs.

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 9

3.3 Privilégier l’éclairage naturel
La RT 2012 privilégie le recours à l'éclairage naturel.

Exemple d’atrium moderne donnant un large éclairage naturel

Pour les maisons individuelles et les immeubles collectifs, la surface totale des baies,
mesurée en tableau, doit être ≥ 1/6 de la surface habitable.

3.4 Obligation de compter l’énergie
Les demandes de comptages prévus par la RT 2012 sont récapitulées dans le tableau
ci-dessous.

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 10

3.5 Toute maison individuelle doit avoir recours à une source
d’énergie renouvelable

Les solutions suivantes sont possibles pour les maisons individuelles RT 2012 car considérées à
« énergie renouvelable » :


Eau chaude sanitaire avec solaire thermique (CESI, CESI optimisé, SSC, …) associé à une
chaudière à condensation pour le chauffage (l’électricité directe est possible pour le
chauffage mais nécessite une sur-isolation élevée)
ou



Chauffage et eau chaude sanitaire avec pompes à chaleur double service
ou



Eau chaude sanitaire avec chauffe-eau thermodynamique
ou



Chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire avec chaudière à micro-cogénération
ou



Raccordement à un réseau de chaleur alimenté à plus de 50% par une EnR ou récupération
ou



« Cep » à minima avec 5 kWh ep/m² via EnR (cela est compatible avec la pompe à chaleur, les
chaudières et poêles bois à haut rendement, …)

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 11

Fiches type d’application
Les fiches d'application RT 2012 apportent des précisions
techniques en vue de rendre plus facile l’interprétation et
l'application de la réglementation RT 2012.
Ainsi nous allons trouver des fiches d’application portant sur
les chauffe-eau individuels CESI, comment saisir les chauffeeau thermodynamiques dans les logiciels, comment prendre
en compte une extension neuve de bâtiment, …

Toutes les fiches d’application à jour !
Cliquez ici pour y accéder

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 12

Textes réglementaires
RT 2012
Documents essentiels

Arrêté du 26 Octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux
exigences de performances énergétiques des bâtiments nouveaux et des
parties nouvelles de bâtiments.

Lire le texte de loi

Arrêté du 28 Décembre 2012 relatif aux caractéristiques thermiques et aux
exigences de performances énergétiques des bâtiments nouveaux et des
parties nouvelles de bâtiments autres que ceux concernés par l’article 2 du
décret du 26 Octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la
performance énergétique des construction.

Lire le texte de loi

Tous les documents à jour parus au Journal Officiel !
Cliquez ici pour les consulter

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 13

Logiciels RT 2012
(BBS, PERRENOUD, …)
Logiciels Perrenoud
Développé autour du moteur de calcul du CSTB, ce logiciel traite
globalement du calcul réglementaire la RT 2012 pour la construction neuve. Il
est disponible en 2 versions pour les maisons individuelles et pour les
logements et tertiaires.

Accès au site Perrenoud

Logiciel BBS Slama
C’est un logiciel intégré qui est proposé par l’éditeur « Clima-Win » qui permet
le calcul de tous les coefficients des différentes Réglementations Thermiques :
comme le Cep, le Bbio, la Tic. Il regroupe tous les outils nécessaires aux
thermiciens : déperdition, apport, de consommation, voire Simulation
Thermique Dynamique complète.

Accès au site BBS Slama

Les logiciels agréés RT 2012, à jour !
Voici tous les logiciels qui sont agréés à ce jour …

Accès au site RT Bâtiment

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 14

Formations RT 2012
Formation BBS logiciel BBS Slama
Formation à la pratique des logiciels RT 2012
> Coût : 299 €TTC

Accès au site BBS Slama

Formation PERRENOUD
Formation à la pratique des logiciels RT 2012
> Coût : 400 €TTC

Accès au site Perrenoud

Formation ICO
Formation à la RT 2012 et à son application
> Coût : non communiqué

Accès au site ICO

E-formation Xpair
Formation à distance
> Coût : 45 €TTC /an

Accès à la formation en ligne d’XPair

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 15

Ouvrages et publications
RT 2012
Construction d’une maison individuelle RT 2012 – Réédition 2013
> Coût : GRATUIT

> Accès à l’ouvrage

Réglementation thermique 2012 – Giger Cated
> Coût : 107 €TTC

> Accès à l’ouvrage

Réglementation RT 2012 - Méthode de calcul
> Coût : 6 € TTC

> Accès à l’ouvrage

Plaquette RT 2012 : un saut énergétique pour le neuf
> Coût : GRATUIT

> Accès à l’ouvrage

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 16

Témoignages de pro
Pour un équipement, un titre V c’est quoi ?
Par Alain LUTZ – BET à Colmar – (68)
« Le Titre V permet à un produit ou un système énergétique non prévu au
départ dans la méthode de calcul Th-B-C-E de la RT 2012 d’être pris en
compte dans la RT 2012 et logiciels correspondants. Ce sont les articles
49 et 50, au titre V, de l’arrêté du 26 Octobre 2010 ainsi que son annexe V
qui présentent les modalités de traitement de ces produits et systèmes particuliers.
Exemples : la ventilation double-flux thermodynamique, la pompe à chaleur double
service, la chaudière hybride, … Comme précité ce sont des équipements qui peuvent
paraître communs qui n’ont pas été pris en compte au départ dans le moteur de calcul. Le
problème est que l’obtention d’un Titre V demande des délais, ce qui peut freiner une
solution performante car « non agréée ! ».

Le contrôle de l’application de la RT 2012
Par Françoise BERNARD – BE à Marseille – (13)
« Nous nous le savons pas passez, mais les Contrôles des Règles de
Construction (CRC) sont réalisés chaque année sur un échantillon de
constructions neuves. Ne pas respecter la RT 2012 expose à des sanctions
et amendes administratives. Comme garde-fous il y a néanmoins des
documents signés et engageants que sont les attestations de prise en compte de la RT
2012 à deux étapes clés du processus de construction : à la demande de permis de
construire et à l’achèvement du bâtiment. Avec un maître d’ouvrage sérieux assisté par
un BET sérieux, le risque de non-conformité RT 2012 est donc limité ».

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 17

Une extension dans de l’ancien est-elle soumis à la RT 2012 ?
Par Elisabeth BISMUTH – Ingénieure à Paris – (75)
« Cela dépend des cas. Par exemple en fonction de la taille de l’extension
forcément neuve, (inférieure ou supérieure à 150 m² et son rapport avec la
surface des locaux existants (inférieure ou supérieure à 30%), c’est la RT
2012, voire la RT existante qui s’applique. Exemple, si la taille de
l’extension est inférieure à 30% de la SHONrt des locaux existants, et que l’extension ellemême est inférieure à 150 m², c’est la RT existante qui s’applique et non la RT 2012. La
fiche d’application RT 2012 « extension d’un bâtiment existant » parue le 25 Juillet 2014 est
disponible pour plus de détails. Le cas est intéressant également en cas de changement
d’affectation dans un immeuble ancien. Exemple rénovation dans un immeuble ancien
d’une surface commerciale, exemple un bar-restaurant en logements neufs. Dans ce cas,
c’est la RT existante qui s’applique ! »

Les prochains labels RT 2012
Par Jacques ORTOLAS – Ingénieur-consultant à Cannes (06).
Les labels HPE et THPE venant renforcer la RT 2012 ne verrons finalement
pas le jour. Nous avons suffisamment « sévèrisé » la partie thermique du
bâtiment pour nous pencher désormais vers la partie environnementale.
C’est ainsi que le prochain label RT 2012 en préparation et qui verra le jour au 1er trimestre
2015 sera plus à caractéristique environnementale. Intégration de l’énergie grise des
matériaux, du taux de CO2 plus fin des énergies et notamment de l’électricité (très
variable), prise en compte de la qualité d’air, de l’acoustique, de la gestion de l’eau sont
autant de paramètres qui sont actuellement à l’étude. Ce prochain label est dans la ligne
de mire de la prochaine RT 2012 du BEPOS. Les usages domestiques seront donc
également intégrés pour ne pas se limiter aux 5 usages actuels de la RT 2012. Mais
attendons-nous à un prochain label énergétique à qualité environnementale ! »
-/Sources et crédits
www.developpement-durable.gouv.fr - www.rt-batiment.fr
www.xpair.com - www.climamaison.com

Guide RT 2012 – Octobre 2014 – Xpair éditions ®

Page 18