INFORMATION RT 2012

PRESENTATION de la
RT 2012
Thierry MOUGE – 06/04/2011

INTRODUCTION

La RT 2012 sera applicable à partir du 28 Octobre
2011 pour certains bâtiments.
Cette présentation a pour but de vous indiquer les
grandes lignes de cette nouvelle réglementation.

HISTORIQUE
La RT 2012 est une évolution des réglementations
La réglementation thermique existe depuis 1974
L’application de la réglementation thermique est
OBLIGATOIRE
(Inscrit dans le code de la construction)

1974
Après le 1er choc pétrolier – nécessité de faire des
économies d’énergies
1974 – Création du Coefficient G
La réglementation s ‘applique sur le bâti et la ventilation
des logements - Le calcul consiste en la comparaison entre
en coefficient de déperditions volumique pour chaque
logement et une référence fixe
(G en W/m3.°C)

1976
1976 – Création du Coefficient G1
La réglementation s’applique sur les bâtiments
autres que logements
Pour éviter les écarts importants pouvant être
constatés sur les débits de ventilation entre 2
bâtiments d’activités différentes le coefficient G1 ne
tient pas compte de la ventilation

1982
1982 – Création du Coefficient B
La réglementation prend en compte les apports
gratuits ( solaires et internes ) pour les logements
Déperditions

Evolution :
besoins de chauffage

1988
1988– Création des coefficients GV – BV – C
Les coefficients G et B deviennent GV et BV en W/°C
Le volume n’intervient plus dans le calcul et la
référence n’est plus fixe mais devient variable en
fonction des surfaces du projet
Création du coefficient C intégrant la prise en
compte de l’installation (chauffage, ECS, …)

2001 – RT 2000
N’ayant pas évoluée depuis 1988, la réglementation
thermique se devait d’évoluer pour répondre aux
préoccupations suivantes :
- Suivre les engagements français concernant la
réduction de l’effet de serre en limitant les
consommations énergétiques.
- Uniformiser les exigences entre le résidentiel
et
le non résidentiel, le coefficient G1, très peu contraignant.

2001 – RT 2000
La RT 2000 repose sur quelques grands principes :
-Prise en compte des conditions été pour les
bâtiment non climatisés
-Mise en place de caractéristiques thermiques
minimales (« garde-fous »)
(on impose des « moyens »)

2006 – RT 2005
Exigences RT 2005:
La consommation s’exprime en kWhep/m2 de SHON
-Pour tous les bâtiments
Cep <= Cep réf
-Pour les logements
C’ep = Cch + Cfroid + Cecs <= Cep max
-Pour tous les bâtiments
Ubat <= Ubat max
-Pour tous les bâtiments ou les zones en catégorie CE1
Tic <= Tic réf
-Respecter l’ensemble des « gardes-fous »

INFORMATION RT 2012

LA RT 2012

INFORMATION GENERALE
Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour
objectif de limiter la consommation d'énergie primaire des bâtiments
neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne, tout en
suscitant :
-une évolution technologique et industrielle significative pour
toutes les filières du bâti et des équipements,
-un très bon niveau de qualité énergétique du bâti,
indépendamment du choix de système énergétique,
-un équilibre technique et économique entre les énergies
utilisées pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire.

INFORMATION GENERALE
-Modulation de l’exigence de consommation en fonction des
émissions de gaz à effet de serre des bâtiments
-Modulation de l’exigence de critères techniques
(localisation géographique, des caractéristiques et de
l’usage des bâtiments)
-Afin de garantir la qualité de conception énergétique du
bâti, définition additionnelle d’un seuil ambitieux de besoin
maximal en énergie de chauffage des bâtiments

INFORMATION RT 2012

LES
DATES de la RT 2012

3 DATES d’APPLICATION
La RT 2012 sera applicable à partir du 28 Octobre
2011 pour :
Les immeubles de bureaux



Les crèches
Les bâtiments à usage d’enseignement
(primaire et secondaire)

3 DATES d’APPLICATION
La RT 2012 sera applicable à partir du 28 Octobre
2011 pour :
Les bâtiments à usage d’habitation situés en
zone ANRU
(Maisons individuelles et immeubles
collectifs)

3 DATES d’APPLICATION

La RT 2012 sera applicable à partir du 1er janvier
2013 pour :
Les autres bâtiments à usage d’habitation
(Maisons individuelles et immeubles
collectifs)

3 DATES d’APPLICATION

Un arrêté complémentaire devrait paraître courant
2011 pour les autres bâtiments
Il devrait être applicable 1 an après

INFORMATION RT 2012

LES
CONDITIONS
d’APPLICATION

CONDITIONS d'APPLICATION
Les conditions d'application de la RT 2012 sont
identiques à celles de la RT 2005
La RT 2012 s’applique à tous les bâtiments neufs,
hormis les piscines,les chambres froides et les
bâtiments d'élevage....
La RT 2012 s'applique aux locaux chauffés > 12°

CONDITIONS d'APPLICATION
Dans le cas d’une rénovation, seules les extensions et
surélévations de bâtiment sont soumises à la RT2012. Si une
rénovation n’occasionne ni extension, ni surélévation de
bâtiment (même s’il y a augmentation de la surface
habitable) la RT 2012 ne s’applique pas
Si la surface de l’extension est inférieure à 150 m2 et que
cette surface représente moins de 30 % de la surface des
locaux existants, aucun calcul n’est exigé, l’extension devra
seulement respecter les « garde-fous » de la RT par élément
Dans le cas contraire, l’ensemble des exigences de la RT
2012 s’applique.

INFORMATION RT 2012

LES
PRINCIPAUX
CHANGEMENTS

INFORMATION RT 2012
Principales évolutions:
-Le coefficient Ubat disparaît pour être remplacé par un
calcul bioclimatique qui est une exigence d’efficacité
énergétique minimale du bâti, noté Bbio.
-Le Cep n’est plus comparé au Cep réf mais à une référence
fixe qui est le Cepmax.

EXIGENCES RT 2012
Des exigences de performances globales de trois types :
-Exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti :
Bbio <= Bbiomax
-Exigence de consommation maximale :
Cep <= Cepmax
-Exigence de confort d’été : Tic <= Tic réf

INFORMATION RT 2012

LES
“GARDES-FOU”
RT 2012
(Articles 16 à 45)

Gardes-fou RT 2012
Suppression des gardes-fou sur le bâti, la RT 2012 est
avant tout une réglementation de résultats et non de
moyens.
Seul les gardes-fou sur les ponts thermiques restent:
-le ratio de transmission thermique linéique moyen
global des ponts thermiques ne devra pas excéder 0,28
W/(m²de SHON).K
-de plus, le coefficient de transmission thermique
linéique moyen des liaisons entre les planchers
intermédiaires et les murs donnant sur l’extérieur ou un
local non chauffé, (L9), ne devra pas excéder 0,6 W/m.K

Gardes-fou RT 2012
Reste également l’obligation d’isoler les parois séparant les
parties de bâtiment à occupation continue et discontinues
U<=0,36W/m².K
Et les gardes-fou sur les facteurs solaires (pièces à
occupation nocturne et ratio d’ouverture,…..)

EXIGENCES RT 2012
Les exigences minimales:
-Obligation de respect d’un taux minimal de vitrages de 1/6 de
la surface habitable en logement
-Obligation de recours aux EnR en maison individuelle
* ECS Solaire ou thermodynamique
* Micro-cogénération
* Réseau de chaleur (Enr>50%)
* Part Enr>5 kWh/m2 (calculé par le moteur)
-Obligation de comptage d’énergie par usage et d’affichage
différencié en logement et en tertiaire (Art. 23 à 45)

EXIGENCES RT 2012
-Des exigences sur la gestion des éclairages
-Des exigences sur les installations (présence de
vannes d’équilibrage)
-Limitation de la production d’électricité à demeure
(12 kWhep/m2 de SHON)
- ……

INFILTROMETRIE
Un test d’infiltrométrie sera obligatoire dans les
bâtiments à usages d’habitation afin de vérifier la
perméabilité du bâtiment.
<0,60 en maison individuelle
<1,00 en Immeuble collectif

INFORMATION RT 2012

LES
CALCULS RT 2012

CE QUI NE CHANGE PAS

-Les règles ThBat (ThU, ThI, ThS) ne devrait
pas subir d’évolutions majeures (on conserve la
même liste de ponts thermiques…….)
- La création des règles ThL est prévue

CE QUI NE CHANGE PAS
-La décomposition géographique ne change pas

Par contre les données climatiques de chaque site ont été revues

CE QUI NE CHANGE PAS
- La décomposition des bâtiments CE1 / CE2
Des locaux de catégorie CE1
possédant ou non un système de refroidissement, pour
lesquels la référence est un bâtiment uniquement chauffé
et qui doit respecter les exigences de confort d’été ,
Des locaux de catégorie CE2
possédant un système de refroidissement, pour
lesquels des consommations de référence
liées au refroidissement sont calculées

CE QUI CHANGE la SHON
La définition de la SHON change, elle est maintenant désigné SHON

RT

RT

Pour les logements la SHON RT est définie comme suit :
La surface de plancher hors œuvre nette au sens de la RT d’un bâtiment est égale à la
surface hors œuvre brute de ce bâtiment après déduction:
-des surfaces de plancher hors œuvre des combles et des sous-sols non
aménageables ou non aménagés pour l’habitation ou pour des activités à caractère
professionnel, artisanal, industriel ou commercial
-des surfaces de plancher hors œuvre des toitures-terrasses, des balcons, des
loggias, des vérandas non chauffées, ainsi que des surfaces non closes situées au rez-dechaussée ou à des niveaux supérieurs
-des surfaces de plancher hors œuvre des bâtiments ou des parties de bâtiments
aménagés en vue du stationnement des véhicules
-dans les exploitations agricoles, des surfaces de plancher de serres de production,
des locaux destinés à abriter les récoltes, à héberger les animaux, à ranger et à entretenir le
matériel agricole, des locaux de production et de stockage des produits à usage agricole, des
locaux de transformation et de conditionnement des produits provenant de l’exploitation.

CE QUI CHANGE la SHON
Pour les bâtiments à usage autre que d’habitations

La SHON RT = SURT * Coef
Usage

Coef

Bureaux

1,10

Enseignement primaire

1,10

Enseignement secondaire (partie jour)

1,20

Enseignement secondaire (partie nuit)

1,20

Crèches

1,20

RT

CE QUI CHANGE la SU

RT

Cette surface est définie pour tout bâtiment ou partie de bâtiment à usage autre que
d’habitation.
La SURT, est la surface de plancher construite des locaux soumis à la réglementation
thermique, après déduction des :
– surfaces occupées par les murs, y compris l’isolation ;
– cloisons fixes prévues aux plans ;
– poteaux ;
– marches et cages d’escaliers ;
– gaines ;
– ébrasements de portes et de fenêtres ;
– parties des locaux d’une hauteur inférieure à 1,80 m ;
– parties du niveau inférieur servant d’emprise à un escalier, à une rampe d’accès ou les
parties du niveau inférieur auquel s’arrêtent les trémies des ascenseurs, des montecharges, des gaines et des conduits de fumée ou de ventilation ;
– locaux techniques exclusivement affectés au fonctionnement général du bâtiment et
à occupation passagère.

CE QUI CHANGE
- La définition des Zones BR1/BR2/BR3

INFORMATION RT 2012

LE CALCUL de
Bbio

Calcul de Bbio
Le besoin total bioclimatique d’un bâtiment, noté
Bbio, est obtenu en sommant sur l’année
les besoins bioclimatiques mensuels du bâtiment.
Les besoins mensuels étant les besoins de chaud, de
froid et d’éclairage.

Calcul de Bbio

Bbio =

2 x Besoin Ch. + 2 x Besoin Fr. + 5 x Besoin Ecl.

SHON RT

Bbio est un coefficient sans dimension

Calcul de Bbio max
Bbiomax = Bbiomaxmoyen . (Mbgéo + Mbalt + Mbsurf)
Avec:
-Bbiomaxmoyen: valeur moyenne du Bbiomax définie par type
d’occupation du bâtiment ou de la partie de bâtiment et par catégorie
CE1/CE2
-Mbgéo : coefficient de modulation selon la localisation géographique
-Mbalt : coefficient de modulation selon l’altitude
-Mbsurf : pour les maisons individuelles, accolées ou non, coefficient
de modulation selon la surface

Calcul de Bbio max
Modulations du Bbiomax: (en maison individuelle)
Bbiomaxmoyen

Mbgéo

CE1

CE2

60

80

H1a

H1b

H1c

H2a

H2b

H2c

H2d

H3

1,2

1,4

1,2

1,1

1

0,9

0,8

0,7

Mbalt

Modulations de surface:
-si 120 m² < SHON RT / NL <= 140 m²
-si 140 m² < SHON RT / NL <= 200m²
-si SHON RT / NL > 200 m²

0 à 400m

401 à 800 m

801 m et plus

0

0,2

0,4

Mbsurf = 0
Mbsurf = ((70/3) – (SHON RT /6. NL)) / Bbiomaxmoyen
Mbsurf = - (10 / Bbiomaxmoyen)

Calcul de Bbio max
Modulations du Bbiomax: (en bureau)
Bbiomaxmoyen

Mbgéo (CE1)

Mbgéo (CE2)

CE1

CE2

70

140

H1a

H1b

H1c

H2a

H2b

H2c

H2d

H3

1,1

1,2

1,1

1,1

1

0,9

0,8

0,8

H1a

H1b

H1c

H2a

H2b

H2c

H2d

H3

1

1

1

1

1

1

1,2

1,2

Mbalt

0 à 400m

401 à 800 m

801 m et plus

0

0,1

0,2

Calcul de Bbio max
Valeurs de Bbiomax
CE1
H1a

H1b

H1c

H2a

H2b

H2c

H2d

0 à 400m

0 à 400m

0 à 400m

0 à 400m

0 à 400m

0 à 400m

0 à 400m

H3
0 à 400m

Maison individuel (100m²)

77,0

89,0

77,0

71,0

65,0

59,0

53,0

47,0

Maison individuel (130m²)

72,0

84,0

72,0

66,0

60,0

54,0

48,0

42,0

Maison individuel (170m²)

67,0

79,0

67,0

61,0

55,0

49,0

43,0

37,0

Maison individuel (210m²)

69,1

81,1

69,1

63,1

57,1

51,1

45,1

39,1

Logement collectif

72,0

84,0

72,0

66,0

60,0

54,0

48,0

42,0

Bureaux

77,0

84,0

77,0

77,0

70,0

63,0

56,0

56,0

CE2
H1a

H1b

H1c

H2a

H2b

H2c

H2d

H3

0 à 400m

0 à 400m

0 à 400m

0 à 400m

0 à 400m

0 à 400m

0 à 400m

0 à 400m

Maison individuel (100m²)

102,7

118,7

102,7

94,7

86,7

78,7

70,7

62,7

Maison individuel (130m²)

96,0

112,0

96,0

88,0

80,0

72,0

64,0

56,0

Maison individuel (170m²)

89,3

105,3

89,3

81,3

73,3

65,3

57,3

49,3

Maison individuel (210m²)

92,2

108,2

92,2

84,2

76,2

68,2

60,2

52,2

Logement collectif

96,0

112,0

96,0

88,0

80,0

72,0

64,0

56,0

140,0

140,0

140,0

140,0

140,0

120,0

168,0

168,0

Bureaux

Calcul de Bbio max
Le calcul de Bbio devrait être déposé en même
temps que le permis de construire.
Bbio <= Bbiomax

INFORMATION RT 2012

LE CALCUL de
Cep

Calcul de Cep
-5 usages sont pris en compte dans le calcul de Cep :
-chauffage
-refroidissement
-ECS
-Eclairage
-Auxiliaires
-Maintien des coefficients de conversion en énergie primaire de :
-2,58 pour l’électricité
-1 pour toutes les autres énergies (même le bois)

Calcul de Cep
-Une nouvelle méthode de calcul TRES précise
-méthode où l’ensemble des calculs au pas horaire
-méthode de calcul de 1400 pages
-……..
-

Calcul de Cepmax
Cepmax = 50 . Mctype. (Mcgéo + Mcalt + Mcsurf + McGES)
Avec:
-Mctype : coefficient de modulation selon le type de bâtiment ou de
la partie de bâtiment et sa catégorie CE1/CE2
-Mcgéo : coefficient de modulation selon la localisation
géographique
-Mcalt : coefficient de modulation selon l’altitude
-Mcsurf : pour les maisons individuelles, accolées ou non, coefficient
de modulation selon la surface
-McGES : coefficient de modulation selon les émissions de gaz à
effet de serre des énergies utilisées

Calcul de Cepmax
Modulations du Cepmax: (en maison individuelle)
CE1

CE2

1

1,2

Mctype

Mcgéo

H1a

H1b

H1c

H2a

H2b

H2c

H2d

H3

1,2

1,3

1,2

1,1

1

0,9

0,9

0,8

Mcalt

0 à 400m

401 à 800 m

801 m et plus

0

0,2

0,4

Cep <= Cepmax

Calcul de Cepmax
Modulations du Cepmax: (en bureau)
Mctype

Mcgéo (CE1)

Mcgéo (CE2)

CE1

CE2

1,4

2,2

H1a

H1b

H1c

H2a

H2b

H2c

H2d

H3

1,1

1,2

1,1

1,1

1

0,9

0,8

0,8

H1a

H1b

H1c

H2a

H2b

H2c

H2d

H3

1

1

1

1

1

1

1,2

1,2

Mcalt

0 à 400m

401 à 800 m

801 m et plus

0

0,1

0,2

Cep <= Cepmax

Calcul de Cepmax
Valeurs de Cepmax
Valeur BBC 2005
Maison individuel (100m²)
Maison individuel (130m²)
Maison individuel (170m²)
Maison individuel (210m²)
Logement collectif (35m²)
Logement collectif (60m²)
Logement collectif (90m²)
Logement collectif (130m²)
Logement collectif (170m²)
Bureaux

CE1
H1a
0 à 400m
65
65,0
60,0
55,0
50,0
90,0
75,9
69,0
62,1
57,5
77,0

H1b
0 à 400m
65
70,0
65,0
60,0
55,0
95,7
81,7
74,8
67,9
63,3
84,0

H1c
0 à 400m
60
65,0
60,0
55,0
50,0
90,0
75,9
69,0
62,1
57,5
77,0

H2a
0 à 400m
55
60,0
55,0
50,0
45,0
84,2
70,2
63,3
56,4
51,8
77,0

H2b
0 à 400m
50
55,0
50,0
45,0
40,0
78,5
64,4
57,5
50,6
46,0
70,0

H2c
0 à 400m
45
50,0
45,0
40,0
35,0
72,7
58,7
51,8
44,9
40,3
63,0

H2d
0 à 400m
45
50,0
45,0
40,0
35,0
72,7
58,7
51,8
44,9
40,3
56,0

H3
0 à 400m
40
45,0
40,0
35,0
30,0
67,0
52,9
46,0
39,1
34,5
56,0

CE2

Valeur BBC 2005
Maison individuel (100m²)
Maison individuel (130m²)
Maison individuel (170m²)
Maison individuel (210m²)
Logement collectif (35m²)
Logement collectif (60m²)
Logement collectif (90m²)
Logement collectif (130m²)
Logement collectif (170m²)
Bureaux

H1a
0 à 400m
65
77,0
72,0
67,0
62,0
103,8
106,5
82,8
64,4
71,3
110,0

H1b
0 à 400m
65
83,0
78,0
73,0
68,0
110,7
113,4
89,7
71,3
78,2
110,0

H1c
0 à 400m
60
77,0
72,0
67,0
62,0
103,8
106,5
82,8
64,4
71,3
110,0

H2a
0 à 400m
55
71,0
66,0
61,0
56,0
96,9
99,6
75,9
57,5
64,4
110,0

H2b
0 à 400m
50
65,0
60,0
55,0
50,0
90,0
92,7
69,0
50,6
57,5
110,0

H2c
0 à 400m
45
59,0
54,0
49,0
44,0
83,1
85,8
62,1
43,7
50,6
110,0

H2d
0 à 400m
45
59,0
54,0
49,0
44,0
83,1
85,8
62,1
43,7
50,6
132,0

H3
0 à 400m
40
53,0
48,0
43,0
38,0
76,2
78,9
55,2
36,8
43,7
132,0

INFORMATION RT 2012

LE CALCUL de
Tic

CONFORT d’ETE
Le Calcul de la TIC et de la TICréf est
strictement identique à la version RT 2005
Même définition
Même méthode de calcul
Même valeur de référence
Les données météo RT2005 ont même été
conservées pour le calcul de la Tic

BBC 2005 / RT 2012
Une étude RT 2012 sera équivalente à une
étude
BBC 2005.

ATTESTATION RT 2012
Une attestation de respect de la RT 2012
devrait être obligatoire à la déclaration de fin
des travaux.

EVALUATION des LOGICIELS

Une obligation d’utiliser un logiciel évalué à
partir du 1er janvier 2013

INFORMATION RT 2012

L’ORGANISATION des
SAISIES RT 2012

ORGANISATION RT 2012

Une structure du moteur compliquée que l’on a
essayé de rapprocher le plus possible de la RT2005

PROJET

PHOTOVOLTAIQUE
Masques

BATIMENT
ESPACE TAMPON (Solarisé)
ZONE
GROUPE

GENERATION
SAISIE du METRE
Masques

RESEAU INTER (Ch./Fr. /ECS)

EMISSION (Ch./Fr.)
RESEAU EMET.
VENTILATION

GENERATEUR
STOCKAGE

EMISSION (Ch./Fr.)
RESEAU EMET.

ECS
RESEAU ECS
ECLAIRAGE
CTA
RESEAU EMET.
PUIT CLIMATIQUE

SOLAIRE